Dans le précédent article l'on s'est rendu compte que deux facteurs éminents entrent en jeu lorsqu'il s'agit de la définition de soi: l'être interne et le monde extérieur. Voici la corrélation qui a été faite entre ces deux facteurs : L'être interne ne s'exprime que lorsque l'on se détache du monde extérieur et des contraintes de la société.

Le présent article a pour but de soulever des questionnements visant à déterminer sa véritable personnalité et par ricochet sa valeur en tant qu'un être appartenant à une société spécifique. Qui suis-je ? Cette question sous-tend deux volets : quelle est ma nature? Quelle est est ma personnalité ?

Généralement, notre nature ne dépend pas de nous. Je suis noir, je suis blanc, je suis bantou, je suis créole, je suis malgache, je suis mongole, etc. Cela ne dépend pas de moi. Je nais dans une société donnée, et j'adopte la forme qu'elle m'assigne. Là c'est automatique. Par contre notre personnalité est préalablement fonction de l'environnement où l'on se trouve, mais peut évoluer avec le temps, en fonction des différents milieux que nous accostons. Ce qui n'est pas le cas pour notre nature.

L'on entend souvent des personnes dire "je suis de nature timide", "je suis de nature curieuse", "je suis gentille de nature", etc. Pour moi c'est une erreur de penser ainsi. La timidité, la curiosité, la gentillesse, etc. sont des traits de caractères qui renvoient à la personnalité. Ceci d'autant plus que s'il arrive que celui qui est "de nature" timide poursuit ses études supérieures en journalisme, il sera contraint de "changer de nature". Il est en de même pour le curieux; s'il arrive qu'il intègre un organisme où la discrétion est la règle d'or, il sera contraint de "changer de nature". Ainsi, celui qui est gentil "de nature" sera contraint de changer si jamais il arrive qu'il intègre l'armée ; et ainsi de suite. Hors la nature ne se change pas. Vouloir changer de nature serait comme vouloir modifier ses traits génétiques. Et nous le savons tous, C'EST IMPOSSIBLE !

 "J'étais de nature avare, après plusieurs enseignements bibliques et témoignages, je suis devenue généreux(se)"; "J'étais généreux(se) de nature mais à cause de plusieurs cas d'abus de confiance, j'ai cessé de l'être"; "Avant, j'étais de nature à croire tout ce que l'on me disait mais à cause de trop d'hypocrisie, je suis devenu(e) méfiant(e)"; etc. Ce sont des phrases que l'on a coutume d'entendre à longueur de temps. Mais en réalité, tout ceci ne sont que des traits de caractères renvoyant à notre personnalité. Maintenant que la différence entre la nature et la personnalité est claire, comment déterminer sa personnalité ?

Dans le même élan de rencontre de soi, l'on a souvent des difficultés à se définir. Voici deux questions pertinentes qui peuvent faciliter cet exercice.

Quels sont les traits de caractères renvoyant à ma personnalité ?

Pourquoi ces traits de caractères ?

La première question est relativement facile d'autant plus que l'on a certainement déjà entendu des personnes nous décrire. La deuxième question par contre est un peu complexe. Répondre à cette question vous permettra d'adapter vos traits de caractères à vos idéologies et ainsi, vous aurez le libre choix de vous forger une personnalité propre à vous. Par exemple, pourquoi suis-je avare? Est-ce à cause des mauvaises expériences vécues? Est-ce parce que je suis né dans une société où l'avarice n'est pas considérée comme un vice? Est-ce parce que c'est le seul moyen d'économiser afin de devenir riche financièrement ? Est-ce parce que les personnes autour de moi ne méritent pas de bénéficier de ma générosité ? Est-ce parce qu'être généreux m'attire plus d'ennuis avec autrui qu'être avare? Ou alors c'est tout simplement parce que c'est ainsi que je me vois et pas autrement? Considérez chaque trait de votre caractère, posez vous des questions similaires, et jugez par vous-même si ce trait de caractère convient à la personnalité que vous désirez vous forger.

Qui suis-je? Au point où l'on en est, l'on se rend compte que ma nature ne dépend pas de moi, mais j'ai des capacités de m'attribuer une personnalité qui convient à mes idéologies. Comme dirait Sartre, "l'homme n'est rien d'autre que ce qu'il se fait".

Ceci nous entraîne inévitablement à nous poser la question de savoir De quoi suis-je fait? Cette question fera l'objet de notre prochain article. 

 

 
What do you want to do ?
New mail
 
What do you want to do ?
New mail

Comments powered by CComment