Toute activité menée par l’Homme au cours de son existence a pour but l’épanouissement. Que ce soit à travers notre travail, nos modes de divertissements ou encore nos passions, la quête du bonheur reste au centre de nos préoccupations. Cependant, les problèmes du quotidien ont très souvent tendance à nous gâcher la vie et nous empêcher de vivre ce bonheur tant recherché. Et si je vous annonçais que, malgré les problèmes du quotidien, la vie est belle en trois étapes seriez-vous assez curieux pour me suivre dans cette expérience afin d’aboutir à une certitude ?

Mark Manson dans son livre L'art subtil de s'en foutre suggère que le bonheur n’est pas l’absence de problèmes, mais il provient de notre capacité à pouvoir résoudre les problèmes auxquels nous faisons face au quotidien. C’est dire qu’au lieu de rêver d’une vie facile, il vaudrait mieux cultiver des aptitudes nécessaires pour faire face à nos problèmes et trouver des solutions. Cette réflexion m’a amenée à conclure qu’en trois étapes, il est possible d’être heureux et donc d’avoir une belle vie. Ma théorie s’énonce comme suit :

  • Savoir qu’aussi longtemps qu’on vit, on sera amené à résoudre des problèmes au quotidien :

les problèmes font partie inhérente de notre vie. A peine on en résout un qu’un autre se pointe. Ainsi est faite la vie et pas autrement. Au lieu de les fuir ou chercher à les éviter, cultivons le sens de la responsabilité et affrontons-les.

  • Se donner les moyens de notre politique :

Pour résoudre nos problèmes, les solutions doivent bien venir de quelque part. Il est capital d’investir en soi si l’on désire trouver des solutions à nos problèmes du quotidien. En tant qu’être humain vivant dans une société régie par des lois, nous avons une idée assez claire de ce qu’est la morale. Toute action que nous menons se doit ainsi d'être en accord avec cette dernière. La société à travers l’éducation et la religion met à notre disposition assez d’outils pour que nous puissions cultiver des valeurs indispensables pour notre épanouissement. Les valeurs que nous aurons choisies de cultiver constitueront notre philosophie de vie. C’est cette philosophie de vie développée au quotidien qui nous permettra d’acquérir des outils adéquats pour nous aider à résoudre nos problèmes et à être ainsi heureux. Ces outils peuvent être les vertus (la tolérance, la patience, l’optimisme, l’estime de soi et des autres, le respect, la maîtrise de soi, etc.), la connaissance (académique ou religieuse), et les compétences (talent, potentiel naturel ou acquis). 

  • Résoudre nos problèmes tout en jouissant du processus :

Le trésor se cache justement dans le processus de résolution de problèmes. La façon dont vous gérez vos problèmes compte. Celui qui résout un problème avec tempérance et optimisme par exemple est différent de celui qui le résout avec de la colère et du ressentiment. Le résultat à savoir trouver une solution au problème peut être le même mais la personne patiente et optimiste sera plus susceptible de tirer des leçons qui lui permettront d’éviter la même situation problématique à l’avenir. Tandis que la personne colérique sortira de cette expérience vide d’énergie et remplie de ressentiments.

Voilà en trois points ce que je retiens de la vision de Mark Manson. J’ai hâte de lire ta réaction en commentaire. Dis moi ce que tu penses de ma théorie. Y a-t-il une chance que tu me suives dans cette nouvelle expérience ?

 

 

 

Comments powered by CComment