Le changement, défini en de simples mots, est la mutation d’un état à un autre. L’Homme dans sa divergence aime bien la variété. Lorsqu’une situation perdure, il est las et aimerait bien que ça change ; positivement bien entendu.

C’est ainsi que nous vivons dans un monde où nous sommes constamment en attente d’un changement positif. Que ce soit dans notre être intérieur (changer pour devenir quelqu’un de meilleur), ou dans le monde externe (notre société, famille, bref l’environnement dans lequel nous vivons), nous sommes à la quête permanente du changement.

Alors j’aimerais poser une question : ce changement d’où viendra-t-il ?

En attendant de lire les multiples réponses que vous serez tentés de laisser en commentaires, je m’en vais vous apporter une tentative de réponse.

A mon avis, le changement vient de l’intérieur. C’est dire que chacun de nous possède en lui le pouvoir soit de changer lui-même soit de faire changer les choses autour de lui. Après avoir entendu des expressions telles que « un seul charbon ne suffit pas pour faire du feu » ; « l’union fait la force » ; « quatre bras vont plus vite que deux » et bien d’autres expressions allant dans ce sens, l’on est parvenu à voir la collectivité comme la seule unité de base du changement.

Or le changement commence à l’intérieur de soi. Je change de mentalité pour espérer voir les mentalités autour de moi changer. Je change ma manière de percevoir  les choses pour espérer comprendre le monde extérieur et ses intrigues et par ricochet arrêter de juger ce qui avant me paraissait inconcevable ; ceci dans le but d’être à même d’apporter des solutions à ce que je considère comme étant des problèmes. Je change mon attitude face aux personnes autour de moi pour être plus réceptif ou réceptive à la variété qu’offre le monde. Je change ma manière de penser pour appréhender de manière positive les phénomènes de la nature et ainsi, conserver autour de moi de l’aura positive qui se chargera de guider vers moi des personnes et des évènements de même nature.

A ce stade de notre réflexion, l’on se rend compte que si chacun prenait le temps d’améliorer son être interne, le changement serait évident. Il suffit de regarder en nous ce qui constitue le frein au changement qu’on aimerait voir dans le monde. Le monde ici commence par notre famille, la société dans laquelle nous vivons, notre pays, et par extension notre continent. Avant de critiquer mon semblable, avant de le rendre responsable de ce qui constitue le frein pour le changement dans la société, il serait judiciable que je me remette en question au préalable, et que je rectifie en moi ce que je considère chez lui comme défaut. Ainsi, avec le concours de la loi d’attraction, nous serons capables de n’attirer vers nous que des personnes et des évènements semblables à notre manière de penser. En d’autres termes, en étant positif, nous envoyons des ondes positives dans la nature ; et ces ondes se chargent de guider vers nous des personnes et évènements positifs. Ce processus ayant lieu à travers le schéma cyclique de la loi d’attraction.

La démarche que je propose ne s’opère certes pas en une nuit, mais elle prend suffisamment de temps pour nous permettre de nous focaliser sur nos défauts plutôt que sur les défauts d’une nation entière. Nous voulons voir le changement s’opérer autour de nous, commençons par changer notre mentalité. Soyons le changement que nous voulons voir dans le monde.

 

Comments powered by CComment